Les symptômes de la crise d’angoisse

Le premier symptôme est la peur. La peur de devenir fou, la peur d’avoir une attaque cérébrale, un AVC, l’impression que c’est la fin du monde, la peur de mourir, la peur d’avoir une crise cardiaque, d’être incapable de se contrôler, de s’évanouir, de vomir, d’être ridicule, de se mettre à courir, à crier, à vomir dans tous les sens sans pouvoir se contrôler, la peur de l’inconnu, la peur d’être incontinent…

Le deuxième symptôme est la confusion et la désorientation : au moment où elles vivent une crise de panique, certaines personnes peuvent ne pas réaliser ce qui leur arrive, ou avoir du mal à admettre ce qui leur arrive. D’autres ont l’impression d’avoir oublié les minutes qui précèdent la crise et se demandent comment elles sont arrivées à l’endroit où elles se sont.

Le troisième symptôme et un sentiment d’irréel : même des endroits qui vous sont familiers peuvent paraître étranges

Vous percevez tout de façon beaucoup trop forte : ce que vous entendez est trop bruyant, ce que vous voyez trop lumineux, ce qui bouge semble aller trop vite…

Un sentiment dépressif et d’abattement : tout à coup, vous pouvez être submergés par des sentiments d’une énorme tristesse et vous mettre à tout voir en noir instantanément…

Palpitations, essoufflement, douleur thoracique : vous avez l’impression que votre coeur va éclater, que vous avez une crise cardiaque, que vous étouffez, que vous ne pouvez plus respirer…

Vous vous mettez à suer, vous transpirez, vous vous sentez très mal, vous avez une sensation de vertige que vous allez tomber.

Vous avez des bruits dans les oreilles, des bourdonnements dans les oreilles, des sensations bizarres dans la tête, des picotements dans les mains, des fourmillements dans les pieds, autour de la bouche, l’impression que votre langue ne fonctionne plus, que vous êtes incapable de parler…

Vous devenez irritable, êtes incapable de supporter la moindre contrariété…

Certaines personnes connaissent même une espèce de perte de connaissance. Cela s’explique d’un point de vue scientifique par une montée anormale d’adrénaline qui a un moment devient excessive pour le corps, ce qui provoque une sorte de perte de connaissance très brève par le biais d’une relaxation soudaine des muscles qui se détendent, de la respiration qui se ralentit subitement pendant la crise ou à la fin de celle-ci.

oui-je-veux-guérir-de-mes-crises-d-angoisse